LABO D’IDEES

crédits D.Filippini

Il est de notre temps d’aller vite, d’être dans l’instant, emmenés dans le courant des certitudes du plus grand nombre, du buzz, du prêt à cuire et à penser.

Le Labo d’idées de KIPIK, à l’inverse, propose de prendre le temps, de regarder d’où l’on vient, de partager le présent et construire un ou des futurs sans modèle préconçu en se fixant les lignes d’un développement durable et en le partageant.

Au service des territoires et des entreprises, touristiques, culturelles, patrimoniales, KIPIK Labo d’idées facilite la compréhension des réalités et offre un regard prospectif sur vos projets et démarches de développement mais aussi des outils pratiques et innovants pour vos entreprises et territoires.

L’équipe KIPIK a accompagné de nombreux territoires à différentes échelles (Départements, Régions, groupes de travail nationaux,…) dans le champ de la prospective en tourisme. Initiée auprès des territoires ruraux et de moyenne montagne, notre expertise s’est étendue au tourisme urbain des métropoles mais aussi au tourisme de pleine nature dans les champs de l’itinérance et des activités OUTDOOR.

Le labo d’idées KIPIK est aussi le lieu où nous concevons de nouvelles méthodologies, de nouveaux outils, souvent numériques, pour améliorer nos analyses et les réponses à apporter aux questions que vous vous posez.

Prospective

Un exemple est l’outil KAPITRAIL©2017 que nous avons développé pour les chemins de randonnée et d’itinérance (Pédestre, cycle, équidés, canoë,…) afin d’optimiser l’analyse foncière et qualitative de l’itinéraire, d’optimiser son positionnement marketing et sa  promotion, d’assurer une gestion des aménagements et une évaluation continue de la fréquentation. Enfin et surtout, il s’agit grâce à cet outil, d’optimiser l’effet de levier sur l’emploi et l’économie locale en dépassant une simple logique d’aménagement pour les chemins.

 

Kapitrails

Porté par une expertise reconnue, KIPIK Labo d’idées est un partenaire essentiel dès qu’il s’agit d’organiser et d’animer un travail prospectif dans le champ du tourisme et de la mise en valeur des ressources locales.

La prise de conscience de son « panier de ressources », l’innovation dans la mise en valeur de ses ressources patrimoniales sont autant d’objectifs que KIPIK accompagne sur tous les territoires en France et à l’étranger.

Expérience dans le domaine 

Nos expériences soulignent un besoin important de visibilité, de compréhension, d’anticipation et de pro-activité afin de mieux faire correspondre demande et offre dans des contextes globaux et notamment touristiques conduits à de fortes évolutions à échéance d’une vingtaine d’années. Quelques unes de nos références témoignent de notre expérience :

-Accompagnement de la démarche d’organisation et de projet des offices de tourisme de la région Occitanie (ROc 2017 )

– Prospective sur les formes nouvelles d’itinérance dans le Massif Central (IPAMAC 2017)

– Approche prospective du tourisme à l’horizon 2030 (ADT de l’Indre Berry 2017)

– Accompagnement du cluster prospective tourisme des métropoles ( Atout France  2017)

– Accompagnement, animation et synthèse finale du congrès national des offices de tourisme de France ( OTF 2015)

–   …

Diverses interventions sur le sujet auprès des milieux institutionnels et professionnels : Universités d’été du tourisme rural menées historiquement par SOURCE et le Centre National de Ressources en Tourisme Rural ( CNRTER) , CDT Gers, Green France, Rencontres Nationales du Tourisme / Colloques scientifiques France et étranger.

Démarche 

Il s’agit de donner de la matière et de l’ambition par l’implication en amont des acteurs, leur prise de conscience des mutations structurelles à venir, globales et régionales afin de mieux préparer demain, d’être juste dans les analyses, innovant et créatif au moment de la redéfinition du changement.

Ci-après est décrite l’approche type pour le secteur du tourisme.

Il est donc proposé une action participative, la seule qui vaille dans ce type de recherche de stratégie prospective. La démarche mobilise régulièrement (une fois par mois environ) le groupe, sur une année au maximum, pour des séances de quelques heures, permettant d’envisager, à partir des spécificités, de l’identité et des axes stratégiques (idée de continuum) du tourisme sur un territoire donné (du local au régional), les possibles évolutions, les objectifs à terme, les scenarii anticipatifs qui permettraient de mieux cerner les mutations en cours et trouver les réponses individuelles et collectives, si possible transversales et durables qui conviendraient le mieux à la politique touristique, des acteurs du secteur, des acteurs de secteurs connexes (mobilité, environnement, urbanisme, agriculture…).

Il est important de préciser que les méthodes de prospective mises en œuvre dans nos expériences d’accompagnement sont adaptables selon le ou les territoires, la ou les structures concernées. Il n’y a pas de calque… Les outils proposés peuvent ainsi être évolutifs selon la réceptivité et/ou la demande du groupe accompagné, selon les formes de validation choisies pour en vérifier l’adéquation avec le terrain. Ces outils peuvent ainsi permettre plus ou moins de créativité. Il n’est pas rare que les participants préfèrent des méthodes plus classiques de discussions (type « focus group », « think tank »), de validation par enquêtes (graphiques, schémas)… plutôt que par la création (dessin, jeu…). Il appartient à l’animateur en lien avec le commanditaire et les participants d’adapter les méthodes aux besoins et à la sensibilité générale du groupe.

Rappelons ici l’importance de croiser les profils dans le cadre du groupe de partage composé d’une douzaine de personnes. Ils doivent être choisis non seulement dans les structures institutionnelles du tourisme et chez les prestataires (sites, hébergeurs…) mais aussi dans des secteurs transversaux importants (agriculture, architecture, environnement, mobilité, culture…). Un ou deux élus sont à impliquer également. Cette approche est d’autant plus déterminante dans l’objectif général de travailler à l’émergence d’une marque territoriale partagée dont le tourisme est fréquemment le secteur pivot.

Pour suivre notre actualité, cliquez ici